Dix concerts d’enfer pour passer l’hiver : tournée de saison des salles de la région

Allez, c’est reparti. Toutes les salles seront ouvertes ce dernier week-end de janvier. Mais comment faire son marché dans des programmations pléthoriques ? De l’épicerie fine au centre commercial, de Hugo TSR à Iggy Pop, petit Rockenblog fûté a sélectionné dix concerts d’enfer pas loin de chez vous.

Hugo TSR à la Tannerie

Le rappeur Hugo TSR complet dès l’annonce de la date (le 15 février), c’est l’Événement du trimestre. Oboy côté rap, Wampas, Ange, Eiffel ou Rosa CRVX côté rock, des jeunes du temps présents et quelques vieux pour garder la mémoire. Des têtes d’affiche pertinentes et des découvertes passionnantes, une programmation éclectique et une présence indéfectible sur la scène locale. La Tannerie de Bourg réussit une rentrée remarquable.

Vendredi 24 janvier, 20h30. Raa Lovely, scène régionale émergente. Kunta (hip-hop et afro-beat) et Luje (pop psychédélique). 5€.

Samedi 25 janvier, 20h30. Rock bagarre. Membrane, Dead Kiwis et Abre Los Ojos. 5€.

https://la-tannerie.com. Présentation de saison dans Rockenblog du 16 janvier.

Les 28 ans de la Cave

De l’autre côté de la Saône, la Cave à musique de Mâcon ne joue plus trop les têtes d’affiche, si l’on excepte les sempiternels Lofofora (21 février) et Ramoneurs de menhirs (13 mars), juste pour faire plaisir à son public historique de vieux rockeurs. Le coup de fusil, c’est la venue de Dope D.O.D (11 avril), énorme gang de rap hardcore et batave. Plus, quelques solides outsiders et découvertes fameuses : la rappeuse Chilla (14 février), la soulwoman Michelle David (27 mars) ou les enragés des Balkans de Fat Bastard Gangband (4 avril).

La salle mâconnaise tire surtout sa singularité d’une programmation grande ouverte : au jeune public de Chapi Chapo (sa marotte), au café-théâtre, aux associations du cru et à diverses petites formes. Cette ligne éditoriale présidera à l’anniversaire qui se fête toutes les quatre années bissextiles depuis le 29 février 1992. 28 ans plus tard, confiance à une équipe 100% locale fédérée par les Macon All Stars. Le lendemain, samedi 1er mars, boum festive « for kids », of course…

Samedi 25 janvier, 21h00, ouverture de saison funky, funky, paillettes et boule à facette. Leopard Davinci + Fat Badgers’Soul Train. 8€.

Debout dans les cordages au Théâtre de Bourg

Peu ou prou de propositions rock, sinon deux spectacles singuliers en lisière. Debout dans les cordages, le 28 janvier, où Serge Teyssot-Gay (guitare), Marc Nammour (chant) et Cyril Bilbeaud (batterie) s’associent pour une relecture free rock des poèmes d’Aimé Césaire. Et L, Raphaële Lannadère à la ville, enchanteuse à la scène (13 mars).

Abd Al Malik au Centre culturel d’Oyonnax

« Elles étaient une fois » semble répondre en écho le centre Aragon. Du 4 au 17 mars, la salle d’Oyonnax décline en petites formes des femmes en grande forme. Dont, le 10 mars, la très originale Claire Diterzi, ici dans une pièce de théâtre musical titré Je garde le chien ! Visite recommandée également pour Abd Al Malik (13 février) et son spectacle rap et danse Le jeune noir à l’épée.

Marcel & son Orchestre au Moulin

Le Moulin de Brainans réattaque dans le bois dur avec Marcel & son Orchestre ce samedi 25 janvier. 30 ans de rock’n’roll festif et perruqué, ça s’arrose et comment ! Complet, évidemment.

Marcel & son Orchestre sur son bateau complètement ivre/Photo Deborah PRIEM

Sinon, la programmation d’hiver s’annonce moins flambante que sa devancière. Quoique. Superbus affiche déjà complet le 3 avril, et le rappeur Demi Portion mérite le déplacement dans le Jura le 21 mars. Tout comme au printemps Calypso Rose (11 avril) et La Maison Tellier (18 avril)

www.moulindebrainans.com

CharlElie au Radiant

Photo Marc DAZY

Au milieu des comiques et des spectacles de théâtre, le Radiant-Bellevue de Caluire tient une programmation musicale de père peinard où l’on déniche quelques noms sympas : Tiken Jah Fakoly,  Morcheeba, Arno ou CharlElie Couture (10 mars), l’un des artistes buissonniers les plus attachants du monde libre.

Mark Lanegan à l’Épicerie moderne

Emily Jane White & Richard Dawson (7 février), Big Thief (24 février), Half Moon Run (5 mars), Chelsea Wolfe (complet le 25 mars) et bien d’autres curiosités à picorer au fil d’une programmation inspirée. Hors des sentier rebattus, l’Épicerie moderne de Feyzin, c’est LA boutique incontournable pour faire ses courses au rayon indé.

Marc Lanegan/Photo DR

Nos coups de foudre ? Les Anglais psychédéliques de Temples (18 mars), et l’ours de Seattle Mark Lanegan (Queens of The Stone Age, Screaming Trees…). Une espèce de musicien sauvage en voie de disparition. Rarissime par chez nous, le voici 27 mai à l’Épicerie . Ce qui laisse un peu de temps pour se préparer à rencontrer la bête.

Equilibrium au Ninkasi

Après l’Épicerie, le supermarché. Le Ninkasi Kao de Lyon-Gerland propose un menu énergétique basé sur une surproduction de testostérone. Gloryhammer (complet), The Darkness, Lofofora, Napalm Death… jusqu’aux vétérans fleuris de Rose Tattoo (25 mars) ! Dans cette galerie de métalleux patibulaires (mais presque), BB Brunes, les Wampas ou Superbus font figure de gentils animateurs. Quitte à se secouer la tête, autant y aller carrément. Préférence aux Teutons épiques et dark metal d’Equilibrium, ce samedi 25 janvier.    

Nova Twins au Transbo

Après le supermarché, l’hypermarché. Fatals Picards, Kompromat, EPDM, Nada Surf, Aloïse Sauvage, Caplypso Rose ou Louis Bertignac, pour ne citer que quelques-unes des têtes d’affiche, et apprécier l’immensité de la palette offerte par la plus belle salle de toutes les musiques actuelles de la région. Le Transbordeur de Villeurbanne, c’est un peu comme aux Galeries Lafayette. Il s’y passe toujours quelque chose. S’il fallait n’en retenir qu’un, ce serait le concert des Nova Twins (12 mars), duo de punkettes londoniennes absolument électrisant.

www.transbordeur.fr

Photo Marc DAZY

Iggy Pop à la salle 3000

Après l’hypermarché, le complexe commercial. LA date à cocher ? Iggy Pop le 3 avril à la salle 3000/Cité internationale de Lyon bien sûr, histoire de voir la légende ultime sans doute pour l’une de ses dernières apparitions en France. Ceci dit, entre 65 et 90€ le ticket, ça fait cher la légende ultime. Bon plan : l’iguane passe le 14 juillet au Musilac d’Aix-les-Bains pour 64€ la journée complète, où se bousculent aussi PNL, Philippe Katerine, Dropkick Murphys, Oxmo Puccino ou Petit Biscuit !    

/Photo Bjorn TAGEMOSE

Dark Mazy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page