La petite musique lancinante du confinement

Le duo Hier Soir sort « Midi Minuit », ritournelle dansante et distanciée qui pourrait devenir l’hymne du confinement. Le rappeur burgien MC Jo Hell lui, poursuit ses chroniques quotidiennes en milieu confiné avec une nouvelle kafkaïenne.

Cover de l’album Midi Minuit/Photo Ella HERMË

« Le lendemain matin, Clément et Alix se sont souvenus d’hier soir… » D’où le patronyme pas vraiment facile à porter, adopté par ce duo de jouvenceaux frais comme la rosée du matin. Ainsi Midi Minuit, EP cinq-titres enregistré juste avant le déluge et sorti le 20 mars.

C’est peu dire que cette électro-pop synthétique et vaporeuse colle à l’air ambiant. « Gomme les souvenirs, raye tous les sourires… On est dans une drôle de vie, je me perds dans mon esprit de midi à minuit, de midi à l’ennui » disent-ils dans une petite ritournelle dansante et distanciée qui pourrait devenir l’un des hymnes du confinement.

Hier Soir. EP cinq titres Midi Minuit (Celabel). Voir aussi la session live et confinée sortie ce vendredi 17 avril. https://www.youtube.com/watch?v=akjYI9Bx8VU&feature=youtu.be&fbclid=IwAR0ccq-zi4pkPP8jqkm3Jd6gg04MwxCW5wr_NkImzvoDNoEzpWLD9ya_Bg4

Le malheureux cheval de MC Jo Hell

/Photo Capture d’écran

« Mauvaise caricature, Jour X… » Sur son site Facebook, MC Jo Hell continue de chroniquer le quotidien confiné en vidéos (lire Rockenblog du 9 avril, https://www.rockenblog.fr/2020/04/09/les-28-jours-confines-et-creatifs-de-mc-jo-hell/). De plus en plus inspiré par l’actualité, il a même écrit une nouvelle. On lit à bride abattue l’histoire édifiante de ce malheureux cheval qui voit son environnement détruit par des directives kafkaïennes. Sombre, implacable, on retrouve la veine cruelle et l’art du récit du rappeur burgien, aussi à l’aise dans cet autre exercice de style.

A lire et écouter sur facebook.com/McJoHell

Dark Mazy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page