Mathieu Gattuso à la Tannerie : tel qu’il est, il nous plait !

Ce vendredi 16 octobre à la Tannerie de Bourg-en-Bresse, Mathieu Gattuso et ses premières gâchettes ont proposé un set convaincant. Un artiste tellement vrai qu’on a plaisir à le suivre.  

Mathieu Gattuso à la Tannerie.
/Photo Marc DAZY

105 places, concert complet ce vendredi 16 octobre à la Tannerie de Bourg-en-Bresse. Comme Astoria une semaine avant, Mathieu Gattuso a rempli le quart de la salle au maximum de spectateurs autorisés. Malgré l’étranglement du spectacle vivant, la scène locale s’exprime et offre à la Scène de Musiques Actuelles un peu d’oxygène. Bonne pioche, d’autant que le set proposé par Mathieu Gattuso était convaincant.

Premières gâchettes

Mathieu Gattuso à la Tannerie. Le guitariste Julien Lacharme.
/photo Marc DAZY

Mathieu Gattuso et les garçons qui l’accompagnent devrait-on dire, tant l’auteur-compositeur-chanteur bressan est bien entouré. De gauche à droite, Julien « Djul » Lacharme, guitariste ébouriffant croisé entre autres chez Alpha Blondy ou dans le groupe de métal Gnô. Aussi, producteur du dernier Six-Titres de Mathieu Gattuso, « Chemins de traverse ».

Mathieu Gattuso à la Tannerie. Le batteur Julien Rousset

Aux fûts, un autre Gnô, Julien « Peter Puke » Rousset, grand bonhomme affable et percuteur redoutable. Aux claviers, discret mais décisif, Alexi Ponçot, fin pianiste de jazz formé à la rude école du Collège Berklee de Boston. A la basse, Guillaume Pocheron, guitariste de rock’n’roll reconverti à la quatre cordes pour la circonstance. D’où le jeu offensif.

Le plaisir de jouer ensemble

Et donc Mathieu Gattuso en milieu de terrain. Belle présence scénique, à la fois charismatique et bienveillant, zen et à fleur de peau. Joli timbre de voix, diction parfaite. Bref, tout pour plaire et faire passer la large palette d’émotions que couvrent ses chansons.

Mathieu Gattuso à la Tannerie.
/photo Marc DAZY

Le plus plaisant, c’est que le quintet rôdé par une résidence dense à la Tannerie, interagit en véritable groupe. Malgré le pedigree de chacun, personne ne tire la couverture (ou le solo) à lui. Tous unis comme les cinq doigts de la main pour un concert carré, bien dedans. Le plaisir de jouer ensemble est manifeste et communicatif.

Il emporte les réserves que l’on pourrait formuler sur deux/trois titres de pop trop propres. On regrettera aussi une tracklist un peu courte, contrainte de se clôturer en bissant quelques morceaux. On sait que Mat excelle dans l’art de la reprise. Pourquoi ne pas en profiter pour étoffer son propos?

Ninjas parasites et vidéo

Mathieu Gattuso à la Tannerie. Ninja parasite.
/Photo Marc DAZY

Le gros agacement vient du couple de ninjas/vidéastes qui a parasité (surtout lui) le concert du début à la fin. Au départ, on a cru que le gag faisait partie du spectacle. Mais non. Et vas-y que je te filme les musiciens sous les narines et leurs instruments à deux centimètres, et que je me précipite comme mort de faim sur la moindre attitude ! Tout ça avec la légèreté de l’éléphant dans un magasin de porcelaine. Gênant pour les artistes. Exaspérant pour le public.

Vrai

Sinon, rien à redire sur ce concert tiré à cinq épingles. Du rock riffu à la berceuse glissée dans l’intimité d’une guitare-voix, d’un reggae chaloupé à une sombre ballade, Mathieu Gattuso joue de toutes les nuances pour nous emmener dans sa bulle. On le découvre comme il est : papa poule, amoureux et ami fidèle, mélancolique parfois, romantique toujours, méchamment ironique quand il s’en prend à une perverse narcissique, profondément humain lorsqu’il parle d’un bateau de migrants ou de la « paranoïa » d’un collégien pas comme les autres. Tellement vrai qu’on a plaisir à le suivre.  

A suivre

Prochains concerts à la Tannerie de Bourg.

Vendredi 23 octobre, 20h30. RAA Lovely Les talents émergents de la scène Rhône-Alpes-Auvergne (RAA). J1 : Lion Says et son folk soyeux.

Samedi 24 octobre, 20h30. RAA Lovely J2 : Yannick Owen, folk un jour, folk toujours. 3€ le concert, c’est cadeau.

Réservations obligées : https://www.la-tannerie.com/

Dark Mazy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page