Foule, musique et bière. C’était il y a bien longtemps sur une galaxie lointaine, très lointaine…/Photo Marc DAZY

Maintenir la fête de la musique parce qu’elle est un marqueur essentiel de la vie socio-culturelle ? Ou refuser de se prêter à pareille mascarade ? Le débat est ouvert, mais le 21 juin s’annonce encore bien tristouille cette année.