Catégorie : Actu


Le hamster dans sa roue. La mascotte de salles qui moulinent et tournent en rond/Image Giff
Le protocole sanitaire anti-Covid proscrit les concerts debout et rend improbable la rentrée de septembre. Que faire ? Qui y croit, qui n’y croit plus, qui s’adapte ? Réactions différenciées selon les salles de musiques actuelles.


Les Wampas re-re-reportés le 27 mars 2021 à la Tannerie ! Programmer une saison devient mission impossible/Photo Marc DAZY
Salles, artistes, producteurs, labels, festivals… « Accablés, abandonnés, méprisés », les professionnels des musiques actuelles adressent une lettre ouverte au gouvernement pour qu’il statue enfin sur la situation des concerts debout. A quarante jours de l’ouverture de saison, personne ne sait encore sur quel pied danser !


Une Djette dans une Tannerie de Bourg encore confinée. Exister quoi qu’il en en coûte, être prêts quoi qu’il en soit/Photo Marc DAZY
Toujours pas de concerts à l’horizon, mais les salles gardent l’œil fixé sur la ligne bleue du 21 juin. En attendant, elles occupent le terrain et rouvrent leurs portes aux musiciens.


Pas de bains de foule pour Didier Wampas ce samedi à la Tannerie/Photo Marc DAZY
Interdiction des rassemblements de plus de cent personnes = hécatombe de reports et d’annulations de concerts. Les salles et festivals parent au plus pressé et l’économie du spectacle est sens dessus-dessous. Des Wampas au Printemps de Bourges, Rockenblog tire un premier bilan. Urgence !

Sortons un peu en attendant le Coronavirus!


La potion magique des Wampas samedi à la Tannerie de Bourg/Photo Youri LENQUETTE
Épidémie de reports et d’annulations pour cause de Cov-19. Le bon doc de Rockenblog diagnostique une situation déjà bien grippée, et prescrit quelques remèdes de cheval pour chasser le mal. Sur l’ordonnance : Nova Twins, Les Wampas, les Ramoneurs de Menhirs, L. et Tocade.


Hugo TSR le 15 février. L’Evénement rap du trimestre à la Tannerie/Photo DR/Pochette d’album « Tant qu’on est là » d’Hugo TSR
Hugo TSR et Oboy côté rap, Wampas, Ange, Eiffel ou Rosa CRVX côté rock, des jeunes du temps présents et quelques vieux pour garder la mémoire. Des têtes d’affiche pertinentes et des découvertes passionnantes, une programmation éclectique et un accompagnement indéfectible de la scène locale. Parfait.

Revenir en haut de page