Catégorie : Festivals


Le show intergalactique de Muse le dimanche 4 juillet, en exclu/Photo DR

Massive Attack, Simple Minds, DJ Snake, Paul Kalkbrenner… et Muse en concert bonus le dimanche. Eux et plein d’autres s’affichent aux Eurockéennes de Belfort du 1er au 4 juillet. Billetterie ouverte ce vendredi 4 décembre. Se hâter. Il n’y en aura pas pour tout le monde.


Deep Purple 2020. Groupe canonique statufié, sinon momifié, le 6 juillet à Saint-Vulbas/Photo DR
Le Printemps de Pérouges invite un mythe en s’offrant rien moins que Deep Purple. Le groupe canonique du heavy metal partage l’affiche avec Sting, Cabrel ou Têtes Raides, entre autres. La 25ème édition se déroulera du 10 juin au 6 juillet dans la plaine de l’Ain, si tout va bien. Billetterie ouverte ce mardi 1er décembre.


Imany et ses violoncelles sorciers. « Voodoo cello » le 9 septembre au Parc des Oiseaux/Photo DR
Du 28 août au 12 septembre 2021, les 12èmes Musicales du Parc des Oiseaux invitent Patrick Bruel et Fiori, Paolo Conte, Kendji Girac, Miossec ou Imany. Une ligne variété assumée pour un festival qui s’est épanoui dans le désert de l’été. Billetterie ouverte ce samedi 7 novembre.


Angélique Kidjo et ses musiciens sous l’éclairage fantasmagorique des arbres du parc des oiseaux. Magique/Photo Marc DAZY
Après la prévisible Zazie, les brûlots afro-latinos d’Angélique Kidjo ont enflammé le parc des oiseaux. Qu’il est bon de bouger son petit corps rouillé par six mois de confinement ! Chronique et galerie photos d’une soirée courte mais vibrante.


Angélique Kidjo, sublime diva africaine, pour la première fois aux Musicales le mercredi 2 septembre/Photo OmarVictor DIOP
Ce dimanche 30 août à Villars-les-Dombes (Ain, près de Lyon), Julien Clerc a ouvert la 11e édition des Musicales du parc des oiseaux. Le festival est l’un des très rares en France à proposer une affiche gros calibre en ces temps de disette. Public affamé de concerts et artistes en mal de scène fêteront leurs retrouvailles après six mois d’absence. Même s’il faut y mettre le prix…

Le trio baroque La Rêveuse. Malgré Coronavirus, les concerts continuent au monastère royal/Photo Marc DAZY.

Été 2020. La France des festivals est anéantie par les légions de Coronavirus. Toute la France ? Non ! Des événements continuent de se tenir toujours et encore. Où donc et dans quelles conditions ? Premier volet de la série Festivals en résistance #1 : A la folie… Pas du tout expliqué par Pierre-Gilles Girault, administrateur du monastère royal de Brou.

Revenir en haut de page